postit
Réseau CPC BIENDEBUTER.NET Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Jeudi 24 Avril, 2014
Ce site a été développé couché
Le site du jeu vidéo et du PC dont vous êtes le héros
image_couly_149 Canard PC cadre_recherche
Actu > Jeu Vidéo
par la redac par kilfou 16 juillet 2011 - 02h07
header_auteur
avatar_auteur
N'a pas d'humour.
  • 20 News
  • 1 Article Kwikwi
  • 26669 Posts Forum
News du 25/03/14
Article du 26/02/14
News du 26/02/14
les images
miniature
illustration

Oui ça fait presque trois mois qu'il n'y a pas eu de nouveau Canard BD, je sais. Mais c'est pas ma faute, j'ai de bonnes excuses, vous allez voir.

 

D'abord, j'ai été attaqué par une colonie de chenilles processionnaires géantes. 120 cm au garrot la bestiole et des poils urticants de la taille d'une patoune de chat. Autant vous dire que j'en menais pas large jusqu'à ce que Super Timor arrive et m'en débarrasse. Les protagonistes de La Belle Mort en auraient bien besoin de ce super insecticide, quoiqu'il soit un peu trop tard puisque l'humanité a été décimée par des insectes géants. Perdu dans une grande ville, un groupe de 3 survivants erre, à la recherche de nourriture, d'une planque, bref de ce qui peut prolonger leur misérable vie. Mathieu Bablet, qui signe scénar et dessin, offre un one-shot post-apo raffiné, ce qui n'est pas si courant que ça. Typé légèrement manga (et vous savez que je ne suis pas très friand de ce style), le dessin est une jolie réussite, avec des paysages urbains extrêmement détaillés. Une ambiance glacée avec ces gratte-ciel intacts mais vides, des personnages désabusés teintés d'une douce folie compréhensible, des cadrages très ciné qui nous perdent parfois, y a de belles images qui persistent au delà de la lecture de ce one-shot.

 

La Belle Mort, Mathieu Bablet, Ankama Label 619, 160 pages, 17,90€

Une preview de 16 pages.

 

 

Complètement stone à cause des effluves d'insecticide, je me suis cru un insecte moi-même et ai décidé de me nourrir exclusivement de végétaux, idée pas aussi saugrenue qu'elle n'en a l'air. Surtout quand c'est un grand chef cuisinier qui souffle comment accommoder la verdure. Alain Passard, 3 étoiles au Guide Michelin, excusez du peu. En plus quand c'est dessiné par le gars le plus doué de sa génération, j'ai nommé Christophe Blain, c'est encore mieux. En le suivant pendant 3 ans, des cuisines de son restaurant à ses propre potagers (quoi de mieux pour s'assurer de la qualité de ses ingrédients ?), Blain reprend la formule de Quai d'Orsay, avec toujours autant de bonheur pour le lecteur. Passard est peut être moins énervé que Taillard de Worms mais sa passion est la même : communicative et distrayante. On sent son profond attachement à ce qu'il fait et son humanité émeut, sublimée par le trait énergique de Blain. De toutes façons, rien que pour la recette de fraises au berlingot, vous allez l'acheter avec l'eau à la bouche.

 

En cuisine avec Alain Passard, Christophe Blain, Gallimard, 96 pages, 17€

Une preview de 11 pages

 

Après avoir bouffé l'équivalent de trois stades de foot de produits chlorophyllés, je me suis ressaisi et me suis jeté sur des produits carnés. Il me fallait un peu de protéines et de force. En effet, le prochain album est de Julien Neel et vu l'accueil que vous aviez réservé à Lou !, j'ai préféré prendre mes précautions. Donc bidoche à fond, et ça tombe bien, le dernier livre de Neel (avec Olivier Milhaud) s'intitule le Viandier de Polpette. Polpette est un cuistot militaire qui traîne ses guêtres usées sur les routes, fatigué de la guerre. Ses pas l'amènent au Coq Vert, auberge tenu par le fantasque Comte de Scaramanda. C'est parti pour un premier tome de 144 pages à la trame scénaristique plutôt légère il faut le reconnaître : le père du Comte arrive au Coq Vert, après 15 ans d'absence. Changements à venir. C'est plus pour son incroyable galerie de personnages que l'on aime cet album : attachants, tendres et souvent drôles, Neel est un excellent bâtisseur d'univers. Pas aussi enfantin que Lou !, plus dans la veine de Chaque chose (un formidable livre sur les rapports père-enfant chez Bayou/Gallimard) sans en atteindre la profondeur, ce tome inaugural ouvre l'appétit (presque autant que les recettes de viandes et cocktails qui parsèment le livre).

 

Le Viandier de Polpette T1 L'Ail des Ours, Olivier Milhaud et Julien Neel, Gallimard, 144 pages, 18€

Une preview de 14 planches

Bon maintenant fini les excuses bidons, je confesse être retombé dans Titan Quest. J'y peux rien, la mythologie, j'adore ça. Les guerriers en jupette aussi, mais je ne m'étendrai pas sur le sujet. Mon sang n'a fait qu'un tour quand Dargaud a sorti deux intégrales nommées La Gloire d'Hera et Tiresias de Le Tendre et Rossi. Je connaissais Le Tendre pour sa formidable Quête de L'Oiseau du temps et Rossi pour W.E.S.T., du western paranormal bien gaulé. La collaboration s'annonçait intéressante et mes espoirs ont été plus que comblés. Les deux séries, seulement liées par le thème et une jolie frise sur le dos, racontent la jeunesse d'Alcée et Tirésias, deux figures majeures de la mythologie, l'un destiné à devenir Heraklès (la gloire d'Héra donc...) et l'autre le fameux devin qu'on rencontre dans Titan Quest Immortal Throne. Deux histoires dans la plus pure tradition du théâtre grec, mélange de farce et de tragédie, deux albums légers et graves à la fois, bref la quintessence du bon récit, porté par la rigueur et la puissance d'évocation de Rossi, magistral. En bonus, 20 pages de croquis dans chaque intégrale.

 

La Gloire d'Héra et Tirésias, Serge Le Tendre et Christian Rossi, une centaine de pages pour 22€, Dargaud

 

Pour finir ce Canard BD tout en restant dans la mythologie, un petit mot sur le Voyage aux Ombres d'Arleston, Alwett et Virginie Augustin. On est encore dans le monde de Troy, mais j'ai l'impression qu'Arleston commence à comprendre qu'il a un peu tiré sur la corde avec Lanfeust. Du coup, l'album se déroule sans héros idiot ni troll, mais avec une femme Darshanide (le continent orientalisant de Troy) qui se suicide pour éviter un mariage dont elle ne veut pas. Dyssery se retrouve donc dans l'équivalent des Enfers Grecs, qu'elle va devoir apprendre à connaître. Elle aura un peu demal, même si elle sera aidée par la caution comique de service, un petit démon obsédé très toriyamesque. Le lecteur n'aura aucun mal à prendre ses marques puisque pour être sûr de ne perdre personne, il y a un fleuve, le Stycxz, que Käron aide à traverser, et la capitale s'appelle Tärtar. C'est affligeant de facilité mais ce n'est qu'un point de détail. Pour un « … de Troy », le scénario est plutôt recherché avec une relecture féministe du mythe d'Orphée mais c'est surtout le dessin léché de Virginie Augustin qui convainc. Racé, imaginatif et nerveux, c'est un plaisir visuel de suivre l'héroïne dans son voyage en enfer.

 

Voyage aux Ombres, Arleston, Alwett et Augustin, Soleil, 64 pages, 13€50.

Les 6 premières planches

 

Sur ce je vous laisse tranquille pendant un bon moment, je viens de recevoir le cinquième tome VO du Trône de Fer, ça va bien ralentir ma consommation de BD. Excuse en béton non ?


Commentaires (10)
» Aller au forum
Super Timor il y a 2 ans
Super Timor
Alors, merci qui ?
lire la suite
albany il y a 2 ans
albany
[video=youtube;sk0ARmuGvjY]http://www.youtube.com/watch?v=sk0ARmuGvjY[/video]
lire la suite
Oneill il y a 2 ans
Oneill
Je vais me laisser tenter par la belle mort étant fan de post apo.
Elle me manquait cette rubrique. ;-)
lire la suite
TheOnlyPA il y a 2 ans
TheOnlyPA
Pareil, ça faisait longtemps :D
lire la suite
Marchemort il y a 2 ans
Marchemort
La Belle Mort j'ai feuilleté en boutique, j'ai trouvé ça cool, j'ai réussi à me retenir et là tu me le remets sous le nez en en disant du bien. tired
lire la suite
kilfou il y a 2 ans
kilfou
Si t'étais encore sur Epinal, je te l'aurais prêté... C'était bien les Vosges, finalement... :siffle:
lire la suite
Marchemort il y a 2 ans
Marchemort
Mouais aller, un petit peu. tired
lire la suite
Capitaine NicOol il y a 2 ans
Capitaine NicOol
Très intéressant ce La Belle Mort, je suis justement en plein délire post-apo en ce moment avec la lecture de Jeremiah et d'Hombre (bouh que c'est violent :O). Super rubrique !
lire la suite
Mémoriser | oublié ? | Pas de login ? Inscrivez vous
En kiosque