postit
Réseau CPC BIENDEBUTER.NET Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Vendredi 31 Octobre, 2014
FCKGW-7733B-8WDK9-KTG64-BCBD8. Oups, désolé.
Le site du jeu vidéo et du PC dont vous êtes le héros
image_couly_99 Canard PC cadre_recherche
Actu > Jeu Vidéo
par la redac par Shane Fenton 26 février 2011 - 10h24
illustration

V
ous ne vous en souvenez probablement pas, mais en septembre dernier, il était question d'organiser une LAN-Party géante au Parlement allemand. L'idée avait été lancée par trois jeunes députés de l'actuelle coalition : la CDU/CSU Dorothee Bär et les FDP Manuel Höferlin et Jimmy Schulz, qui voulaient faire découvrir le jeu vidéo à leurs collègues afin qu'ils puissent avoir un avis mieux informé sur le sujet. Initialement prévue pour novembre dernier, la "BundestagsLan" a finalement eu lieu cette semaine, le 23 février.

En réalité, ce fut plutôt un mini-salon du jeu vidéo, avec plusieurs dizaines de députés présents (la presse locale parle de 40 à 70), quelques journalistes, des « pro-gamers », et même des babes. La plupart des gros éditeurs et constructeurs avaient également fait le déplacement. Au menu : une trentaine de jeux, toutes plateformes confondues. De la Wii, de la Kinect, du sport, de la course automobile, de la stratégie, une petite pincée de FPS (dont l'inévitable Counter Strike) et même Red Dead Redemption.

Pour l'instant les critiques ouvertes se font rares, à l'exception de Hans-Peter Uhl, l'un des porte-paroles de la CDU/CSU qui s'est offusqué de la présence de « killerspiele », et d'Hardy Schober, porte-parole des parents des victimes de la tuerie de Winnenden, qui selon la presse locale, s'est senti « insulté par le spectacle de politiciens s'affrontant dans une LAN pour apprendre à tuer virtuellement ».

Du côté des ravis, en revanche on trouve beaucoup plus de monde. Les éditeurs et constructeurs, qui ont pu montrer leurs produits et qui espèrent avoir affaire au Parlement entier la prochaine fois. Les députés présents, en particulier ceux qui ont fait l'effort de jouer (comme Brigitte Zypries, ex-Ministre socialiste de la Justice, qui a beaucoup apprécié Virtua Tennis 4). Et naturellement les trois organisateurs, qui espèrent que d'autres événements similaires verront le jour.

Si on en croit le web vidéoludique allemand, le bilan est quelque peu mitigé. D'une part, il n'y a pas eu de LAN stricto sensu, d'autant que les députés ont été peu nombreux à se déplacer, qu'ils ont été encore moins nombreux à vouloir réellement essayer les jeux, et que parmi eux il n'y avait aucune « personnalité » politique, à la seule exception de Brigitte Zypries. D'autre part, les éditeurs présents ont pris soin de ne montrer que des jeux « grand public », à de rarissimes exceptions près. Exceptions qui ont d'ailleurs été boudées. Enfin, même si l'intention est louable, il est permis de s'interroger sur la pertinence d'un tel événement. Fallait-il vraiment faire jouer une poignée de députés devant les caméras pour qu'ils s'abstiennent de dire n'importe quoi sur des jeux qui, pour la plupart, ne leur ont même pas été présentés ?

Il reste que la « BundestagsLan » a finalement eu lieu, et qu'un dialogue a pu s'instaurer. Il y a encore quelques années, compte tenu du lynchage médiatique et politique dont les « killerspiele » faisaient l'objet, il n'était même pas possible, ne serait-ce que d'envisager une telle possibilité. Comme l'a titré le Süddeutsche Zeitung, « les politiciens rendent Counter Strike acceptable ». On peut mesurer le chemin parcouru depuis l'époque où on croyait que l'objectif de ce même jeu était de « violer des écolières » (sic !). Et puisqu'on parle de chemin parcouru, on se souviendra qu'en 2008, Brigitte Zypries avait comparé les jeux vidéo à du « poison ».

 

EDIT PurpleSkunk : corrigé.


Commentaires (8)
» Aller au forum
M0zArT il y a 3 ans
M0zArT
C'est triste de voir que les générations ne peuvent pas se comprendre à ce point...
lire la suite
Mr Ianou il y a 3 ans
Mr Ianou
[INDENT]Une action tout a fait louable vu qu'il y a une méconnaissance sur le sujet de la part des politiques.Aussi bien économiquement que socialement d'ailleurs. De toutes façon quant on voit que même les ministres "expert" dans leur domaine sont a la rue, ça peut faire froid dans le dos pour une chose comme les jeux vidéo ou dans le reste des sujets du monde politique [/INDENT]
lire la suite
MrPapillon il y a 3 ans
MrPapillon
Ça va les intéresser de plus en plus vu que la population vieillit et que le jeu vidéo devient un incontournable du débat sur les produits culturels. Alors ils vont s'informer petit à petit pour éviter de faire des bourdes et de se ridiculiser devant leurs électeurs. Même si les jeux vidéo étaient réellement un risque pour la société en formant les futurs tueurs en série, si ça n'impose pas de problèmes budgétaires et que la majorité de la population aime ça, je les imagine mal aller à contre-courant. Pour l'instant la population allemande, c'est surtout des vieux grincheux.
lire la suite
Narushima il y a 3 ans
Narushima
Peut-être que la situation s'arrangera quand on sera passé à al prochaine génération de politiciens, ceux qui ont joué à des jeux vidéo pendant leur enfance.
lire la suite
Shane Fenton il y a 3 ans
Shane Fenton
NarushimaPeut-être que la situation s'arrangera quand on sera passé à al prochaine génération de politiciens, ceux qui ont joué à des jeux vidéo pendant leur enfance.
Bof... cette génération-là a bien joué à Pong et à Pacman (à l'extrême rigueur à Zak McKracken), et ça ne les a pas réussis.
lire la suite
Dark Fread il y a 3 ans
Dark Fread
NarushimaPeut-être que la situation s'arrangera quand on sera passé à al prochaine génération de politiciens, ceux qui ont joué à des jeux vidéo pendant leur enfance.
Bof, on élira nos députés dans 40 ans pour qu'ils chient sur le CoD 25 de nos mioches, genre "au moins de mon temps, Super Meat Boy c'était sain".
lire la suite
Catzrule il y a 3 ans
Catzrule
Mr Ianou[INDENT]Une action tout a fait louable vu qu'il y a une méconnaissance sur le sujet de la part des politiques.Aussi bien économiquement que socialement d'ailleurs. De toutes façon quant on voit que même les ministres "expert" dans leur domaine sont a la rue, ça peut faire froid dans le dos pour une chose comme les jeux vidéo ou dans le reste des sujets du monde politique [/INDENT]
Je parle peut être en mon nom uniquement, mais je connais pas beaucoup de gens de ma génération (dans la veingtaines, donc...) qui ai une connaissance de la politique. Même mon frère, qui a dépassé les 25 Ans, ne dois pas y connaitre grand choses. Alors d'un coté, on a des politiciens "vieux" qui comprennent pas les jeunes, et de l'autre, on a des jeunes qui ont en rien à foutre de tout ces trucs de "vieux". Faudrait p'tete que les deux camps trouvent un terrain d'entente, parce que donné le droit de vote à jeunes qui regardent pas les informations et qu'y connaissent rien, c'est tout de même plus grave que de les empêcher de jouer à des jeux violents... A quand un "permis de vote" qui se fait via un QCM sur les connaissances de la politique ? Non ? tired
lire la suite
Ketham il y a 3 ans
Ketham
Les grincheux sont sûrement ceux qui se faisaient fragger par les bots.
lire la suite
Mémoriser | oublié ? | Pas de login ? Inscrivez vous
En kiosque