postit
Réseau CPC BIENDEBUTER.NET Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Mercredi 01 Octobre, 2014
ATTENTION, ce message est totalement inutile.
Le site du jeu vidéo et du PC dont vous êtes le héros
image_couly_52 Canard PC cadre_recherche
Actu > Jeu Vidéo
par la redac par Shane Fenton 21 janvier 2011 - 08h25
illustration

C
'est l'histoire d'un mec... Vous la connaissez ?

Bien sûr que vous la connaissez, puisque vous n'oubliez pas de me lire, aussi bien sur le site de Canard PC que sur Gaming Since 198X. Grâce à ça, vous êtes aware sur tout ce qui concerne le traitement médiatique et politique du jeu vidéo en Allemagne. Vous connaissez donc le premier "mec" dont je voudrais vous entretenir aujourd'hui, j'ai nommé Joachim Herrmann, Ministre de l'Intérieur de Bavière pour le compte de la CSU. Ce charmant personnage, fervent partisan de l'interdiction totale du "binge drinking" et des "killerspiele", s'est surtout fait connaître pour ses comparaisons fleuries : "Ces jeux sont l'une des causes, non seulement de la violence chez les jeunes, mais aussi des massacres dans les écoles, où les images de ces tueries deviennent réalité." Par conséquent, "ils sont à mettre sur le même plan que la pédo-pornographie et les drogues illicites, des choses sur lesquelles l'interdiction ne fait pas débat".

Dans le même temps (et dans le même communiqué de presse, d'ailleurs), Herr Herrmann n'a pas de mots assez élogieux pour les jeux vidéo qui possèdent "une valeur éducative et culturelle." Il veut que l'industrie tourne le dos à la violence, et ne comprend pas l'hostilité à son égard : "Je ne pense pas que des gens qui tuent d'autres personnes à la chaîne sur leur ordinateur, qui exécutent leurs victimes déjà blessées et gisant à terre de sorte que le sang gicle [...] puissent se sentir blessés par mes paroles." A part ça, il est un fervent défenseur des clubs de tir, car selon lui, "les tireurs font partie intégrante des moeurs et de la tradition. (...) Ils sont garants de la sécurité intérieure et préviennent le danger".

C
'est l'histoire d'un autre mec... Vous la connaissez ?

Pour celle-là, j'en doute, sauf si vous êtes amateur de rap allemand... Ah, j'en vois qui préfèreraient encore que je sorte un autre personnage ou une autre diatribe "anti-killerspiele" de mon chapeau. Mais patience, patience... Bref, revenons-en au rap teuton, qui a comme ailleurs un bon nombre de candidats à la prochaine controverse médiatique. Sido est de ceux-là, grâce à son hymne Der Arschfick Song (littéralement, la chanson du défonceur de turbine à chocolat). Mais il lui faudra désormais compter avec Jackpot, le deuxième "mec" que je comptais vous introduire.

Il venait d'avoir 18 ans, il était beau comme un enfant, fort comme un homme et fan de 50 Cent. Et surtout il était enfin détenteur de l'âge légal qui lui permettrait de se livrer à tous les excès et de le revendiquer à la face du monde. Résultat en paroles : "Je bois de la vodka comme si c'était de l'eau", ou "regarde, je la baise avec mon gang, juste comme ça, ta copine sera baisée dans les toilettes", ou encore "ne jouez pas aux durs, vous n'êtes pas de vrais gangsters, je veux des poupées sur le comptoir, comme chez le marchand de jouets"... Oui, pardon ? Le texte ne vous suffit plus, vous voulez du son ? Il suffisait de demander, voyons :

Mais je cause, je cause, et j'ai complètement oublié de vous préciser le point commun entre les deux "mecs" de cette news. C'est pourtant très simple : ils sont père et fils.

En effet, le sémillant Jackpot n'est autre que Jakob Herrmann, le rejeton du méritant Joachim. Lequel, quand on lui demandait encore récemment quelle personne il admirait le plus, répondait : "Mon fils Jakob, parce que même après avoir fait les plus grosses bêtises, il trouve toujours une excuse presque convaincante."

Alors certes, il n'y a pas de rapport direct avec les jeux vidéo. Il s'agit juste, en guise de cadeau de nouvel an, de savourer l'ironie : un pourfendeur de la violence virtuelle, droit dans ses bottes comme dans ses outrances verbales, accouchant d'un gangsta-rapper qui tout compte fait, n'a rien à lui envier de ce côté-là.


Commentaires (61)
» Aller au forum
1 2 3 4 5 6 7 ..8 Suivante
Al-Kashi il y a 3 ans
Al-Kashi
Mon Dieu. Du rap en allemand. Je croyais que c'était interdit par la convention de Genève.
lire la suite
YetiEric il y a 3 ans
YetiEric
Comme on dit chez eux, lal, Lachen aus laut
lire la suite
le_guide_michelin il y a 3 ans
le_guide_michelin
Shane Fenton"Mon fils Jakob, parce que même après avoir fait les plus grosses bêtises, il trouve toujours une excuse presque convaincante."
Ha, l'amour paternel.:P J'ai l'impression qu'il parle de mon gamin.^_^ ---------- Post ajouté à 21h33 ----------
Al-KashiMon Dieu. Du rap. Je croyais que c'était interdit par la convention de Genève.
Fixed
lire la suite
Dark Fread il y a 3 ans
Dark Fread
Shane Fentonle deuxième "mec" que je comptais vous introduire.
Non alors on va se calmer tout de suite, grand fou.
lire la suite
le_guide_michelin il y a 3 ans
le_guide_michelin
Il a probablement fait ce rap pour faire chier son paternel. Elle m'a l'air usante sa crise d'adolescence.:rolleyes:
lire la suite
sissi il y a 3 ans
sissi
Mon dieu, un fan de 50 cent.:O
lire la suite
Drayke il y a 3 ans
Drayke
Ca existe encore ça des Allemands?
lire la suite
Montigny il y a 3 ans
Montigny
le deuxième "mec" que je comptais vous introduire
Et tu comptais l'introduire comment ? (ou par "où" serait une question plus juste...):O La turbine à chocolat ? Non merci , je passe mon tour ... tired
lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 ..8 Suivante
Mémoriser | oublié ? | Pas de login ? Inscrivez vous
En kiosque