postit
Réseau CPC BIENDEBUTER.NET Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Jeudi 24 Avril, 2014
Attention, fumer ce site web tue
Le site du jeu vidéo et du PC dont vous êtes le héros
image_couly_103 Canard PC cadre_recherche
Actu > Jeu Vidéo
par la redac par 04 juin 2009 - 04h30
illustration

E
n mars dernier, le studio écossais T-Entreprise avait annoncé son intention de développer un jeu sur le tristement célèbre camp de détention américain de Guantanamo. Prévu pour PC et Xbox 360, Rendition : Guantanamo prenait place en 2020, dans un "Gitmo" aux mains de mercenaires et servant de laboratoire pour des expériences de toutes sortes sur des cobayes humains (une histoire qui rappelle les "expériences" réelles de Josef Mengele et de l'Unité 731). Le but du jeu était bien évidemment de sortir de cet enfer.

Le jeu était censé bénéficier de la collaboration d'un authentique détenu de Guantanamo, le britannique Moazzam Begg, qui a écrit un livre où il raconte les sévices et mauvais traitements qu'il a endurés lors de son séjour dans le camp américain. Le but de sa collaboration était de s'assurer que les prisonniers de Guantanamo étaient correctement dépeints dans le jeu.

Étant donné le caractère pour le moins controversé du camp de Guantanamo, les développeurs pensaient avoir pris toutes leurs précautions en plaçant le jeu dans un futur proche, où les soldats américains et britanniques seraient remplacés par d'hypothétiques mercenaires. Peine perdue : qu'un jeu vidéo permette d'incarner des prisonniers de Guantanamo, et qu'il soit en plus développé avec l'aide d'un véritable ancien détenu, c'était plus que ce que pouvaient supporter certains néo-conservateurs américains. En particulier le quotidien en ligne Weekly Standard (propriété de Rupert Murdoch) a orchestré une campagne contre le jeu, dépeint comme un "Al Qaeda's Xbox Fantasy Game" au motif que Moazzam Begg serait un djihadiste patenté. Il faut croire que la campagne, soutenue par l'animateur de radio Rush Limbaugh, a porté ses fruits puisque peu de temps après, T-Entreprise annonçait son intention d'arrêter le développement de Rendition : Guantanamo, en regrettant la désinformation née autour du jeu.

Aucun détail supplémentaire n'a été donné sur l'ampleur de la campagne menée contre ce jeu. On sait tout au plus que T-Entreprise recevait des emails haineux depuis plusieurs mois, surtout en provenance des États-Unis. Mais il y a quand même de quoi flipper à l'idée qu'une poignée d'excités peut réussir à stopper du jour au lendemain le développement d'un jeu sous prétexte qu'il ne correspond pas à leur idéologie. Et après Six Days in Fallujah (dans un registre certes très différent), c'est une nouvelle tentative avortée pour le jeu vidéo de porter un regard original sur l'actualité.

Edit : Il semblerait que l'annulation du jeu n'ait pas refroidi les ardeurs des néo-conservateurs, puisque Fox News et le Washington Times se sont emparés de l'affaire. Ils donnent notamment la parole à Pete Hegseth, de Vets for Freedom (une association qui a elle aussi mené campagne contre Rendition : Guantanamo). Celui-ci annonce clairement la couleur : il s'agit de contrôler l'image qui est donnée du camp de Guantanamo. Reste à savoir si un film ayant le même scénario aurait rencontré les mêmes difficultés que ce jeu.


Commentaires (17)
» Aller au forum
Tildidoum il y a 4 ans
Tildidoum
Shane FentonEt après Six Days in Fallujah (dans un registre certes très différent),*c'est une nouvelle tentative avortée pour le jeu vidéo de porter un regard original sur l'actualité.
Alors ça c'est franchement dommage. Il n'existe pratiquement (?) pas de jeu 'AAA' qui traite de sujet de société de façon adulte. C'est peut-être pourtant ce qui pourrait donner de nouvelles lettres de noblesse à ce secteur... Je pense sincèrement que le jeu vidéo pourrait être un puissant moyen d'expression et de réflexion 'intelligent', au même titre que la littérature, le cinéma et la bande dessinée.
lire la suite
J2R2MY il y a 4 ans
J2R2MY
C'est HS, mais quand j'ai lu sur wikipedia les action de l'unité 731, j'en ai eu froid dans le dos...
lire la suite
Savage-Bisounours il y a 4 ans
Savage-Bisounours
Pour une fois que les JV s'emparent d'un sujet politique sans le présenter sur la modalité "US = gentils, autres = méchants". Maintenant je suis pas sûr que le jeu vidéo soit un support adéquat pour lancer une réflexion de fond.
lire la suite
Shane Fenton il y a 4 ans
Shane Fenton
J2R2MYC'est HS, mais quand j'ai lu sur wikipedia les action de l'unité 731, j'en ai eu froid dans le dos...
Un film d'horreur (chinois) a été tourné sur le sujet, façon docu-fiction : Men Behind the Sun, qui contient son lot de scènes glauques. Le film n'a été montré qu'une fois au Japon, et depuis le réalisateur a reçu des menaces de mort. Au passage, des expérimentations de ce genre ont été effectuées pour découvrir les points vitaux du corps humain (source : L'Art Sublime et Ultime des Points Vitaux et L'Art Sublime et Ultime des Points de Vie, par Fujita Saiko et Henry Plée). Sinon, pour en revenir au sujet, je l'ai un peu mis à jour avec les derniers développements dans les médias néo-conservateurs.
lire la suite
Silver il y a 4 ans
Silver
Shane FentonReste à savoir si un film ayant le même scénario aurait*rencontré les mêmes difficultés que ce jeu.
Road to Guantanamo sorti en 2006 n'a pas eu de difficultés à ma connaissance, et heureusement parce qu'il est très intéressant. Dommage pour le jeu par contre, à croire que les jeux qui veulent faire dans l'humanitaire ne sont pas près de voir le jour.
lire la suite
palimsest il y a 4 ans
palimsest
Shane FentonUn film d'horreur (chinois) a été tourné sur le sujet, façon docu-fiction : Men Behind the Sun, qui contient son lot de scènes glauques.
[HS encore] : J'ajouterais que celui-là (et sa suite ; y a pas de petits profits hein...) est un film d'exploitation au voyeurisme (pléonasme) pitoyable et honteux. Sur la même période et un sujet tout aussi sensible (côté chinois toujours) à savoir le viol de Nanking par les japonais en 1937 je ne peux que conseiller le film pas mal du tout (dur évidemment mais pas inutilement gore et/ou malsain) city of life and death.
lire la suite
Zak Blayde il y a 4 ans
Zak Blayde
J'ajouterais au contraire que c'est tout sauf un film d'exploitation, mais plutôt un film courageux qui souhaitait faire la lumière sur un sujet tabou. Malgré lui, le film est devenu un "film d'horreur", mais il n'a rien de voyeur, malgré tout ce qu'on peut lire.
lire la suite
JCLB il y a 4 ans
JCLB
Et call of Duty avec les "zentils ricain" on ne dis rien ? J'adore les US mais je deteste ces merdeux de lobbies. Si je fais une extension les SIMS 3 Scientolgie, en développant avec des anciens de la secte B) C'est pitoyable mais courrant tired
lire la suite
Mémoriser | oublié ? | Pas de login ? Inscrivez vous
En kiosque